LA FREEBORD EXPLIQUEE

FREEBORD

1997

Ce n’est pas un skateboard et pas seulement un longboard. C’est fait pour rider comme un snowboard avec la simplicité d’un skateboard. Les Freebords ont six roues: quatre roues de carre extérieur et deux roues pivotantes (centrales) situées au milieu des trucks.

IL SERAIT PEU ÊTRE PLUS FACILE DE JUSTE

VOUS MONTRER

SLIDE

CARVE

SPIN

JUMP

ALORS, COMMENT CA

MARCHE?

 

Les roues centrales agissent comme la base d’un snowboard. Elles sont légèrement plus basse que les roues des carres extérieur et peuvent pivoter à 360 °, créant ce qu’on appelle le rocker. Ce rocker est ce qui donne aux riders la possibilité de glisser latéralement comme un snowboard mais différement d’un longboard. Les roues de carres vous permettent de carver, faire des virages et de contrôler les glisses de la même manière que le carre en acier d’un snowboard.

En se penchant dans les virages et pendant les slides, les riders de Freebord sont capables d’équilibrer la part de leur poids répartie sur leur base (roues centrales) et leurs carre (roues extérieures), et de profiter de toute la gamme des mouvements de carve, de glisse, de d’accroche, de rotation et de coupe. possible sur un snowboard.

LES PIÈCES

APERÇU

Fixations S2

Sur le dessus de la planche se trouvent deux fixations en polycarbonate avec des bases métalliques qui permettent au rider d’ajuster sa position. Les fixations Freebord servent le même but que les fixations de snowboard en donnant aux riders plus de contrôle et d’appui sur la planche. La plus grande différence est que les riders ne sont pas attachés à ces fixations, vous pouvez donc monter et descendre de la planche au besoin.

Plateaux

Les plateaux Freebord sont également assez différents des plateaux de skateboard classiques. La forme générale est la plus grande différence. Les plateaux Freebord permettent un contrôle réactif des carres et une taille plus étroite au milieu, permet plus de flexion en torsion, ce qui est essentiel lors de la prise de carre. En plus de la taille, le plateau est également un véritable twin tip (identique aux deux extrémités) contrairement à la plupart des skates. Les Freebords n’ont pas de kicktails, bien que nous l’ayons essayé par le passé.

Fait amusant: Les Freebords n’ont pas toujours eu des fixations. Ils ont été ajoutés lorsqu’un rider qui avait perdu sa jambe à cause d’un cancer a voulu rouler, alors il a monté des skyhooks et le reste appartient à l’histoire. Ce rider c’est Tim Seward.

LA LIBERTÉ

DU CONTRÔLE

Maintenant que vous comprenez à quel point vous avez le contrôle, imaginez que chaque descente est maintenant une piste de snowboard – avoir un contrôle complet ouvre un nouveau monde de possibilités. Cette liberté unique vous donne la possibilité de rider des descentes dont vous n’avez jamais oser rêver.

«Chaque rue est maintenant une piste de snowboard, que ce soit cette pente douce d’un coté de la ville ou ce bitume noir raide de l’autre; Ils roulent en été, ils roulent en hiver, ils roulent toute l’année. »

–Steen Strand

Inventeur du Freebord